L’Université Laval vante ses charmes à l’étranger

Stéphanie Drolet

stephanie.drolet.4@ulaval.ca

Cité universitaire – La tournée de séduction de l’Université Laval se déroule présentement malgré des retombées mitigées au cours des dernières années. Des représentants de l’UL sont présents au Canada anglais, en Europe, au Sénégal, au Mexique et au Brésil afin de vanter les charmes du campus lavallois aux étudiants étrangers.

Une étude à ce sujet a été publiée en 2005 par la professeure Nicole Lacasse, titulaire de la Chaire Stephen-Jarislowsky en gestion des affaires internationales. En entrevue, Mme Lacasse mentionnait que les conclusions de son rapport s’appliquent encore à la réalité actuelle.

« Les salons et les publicités dans les médias ont une capacité d’influence assez faible auprès des étudiants à l’étranger », note Mme Lacasse, actuelle vice-rectrice adjointe aux études et aux activités internationales.

Par contre, les contacts directs avec les candidats, l’approche personnalisée et ciblée rapporte des résultats concrets selon cette dernière.

Crédit: Futurs Étudiants Ulaval

Ces tournées de séduction étant devenues un incontournable, toutes les universités québécoises y participent. Par exemple, l’Université de Montréal participe à des activités de promotion principalement pour informer les gens de ses programmes et des procédures de demandes d’admission. « Les informations que nous donnons sont concentrées sur les attraits du campus. C’est important pour notre visibilité à l’extérieur du Québec », a affirmé monsieur Carlos Valente, un des responsables aux dossiers d’admissions de l’Université de Montréal.

Du côté des étudiants étrangers sondés sur le campus lavallois, une majorité a affirmé avoir trouvé l’information nécessaire sur Internet, c’est notamment le cas de Betty Agenor d’Haïti. Certains ont même obtenu les réponses à leurs questions en consultant le groupe Facebook des « Futurs étudiants de l’Université Laval ».

La concurrence est vive sur le marché avec notamment l’Australie, la France et la Grande-Bretagne qui investissent des sommes colossales pour attirer les étudiants. C’est pourquoi     Nicole Lacasse ajoutait qu’il est « important pour nous de se faire connaître, même que l’ensemble des universités québécoises se concertent pour les tournées à l’étranger ».

Toujours d’après le rapport de Mme Lacasse, les étudiants choisissent d’abord un pays avant même de penser à une institution, le système d’éducation d’un pays est donc très important. Ajoutons à cela que lorsque l’étudiant étranger se renseigne sur l’Université Laval, c’est parce qu’il a déjà un intérêt pour le Canada et qu’il doit préciser son choix d’université. Ce choix sera alors motivé en fonction de la réputation, de l’encadrement et de tout ce qui touche à la valeur de l’institution.

Selon un mémoire de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) sur la planification de l’immigration au Québec pour la période 2012-2015, on estime qu’entre 10 % et 20 % des étudiants étrangers demeureront au Québec au terme de leurs études.

Les plus récentes données du bureau du registraire de l’Université Laval indiquent qu’environ 4000 étudiants internationaux provenant de 112 pays fréquentent le campus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s