Koriass, le nouveau visage du rap québécois?

Stéphanie Drolet

stephanie.drolet.4@ulaval.ca

Québec – Koriass s’impose de plus en plus comme le nouveau visage du rap québécois. La sortie de son deuxième album, Petites Victoires, au début octobre y est certainement pour quelque chose.

Son style s’éloigne un peu du rap traditionnel, avec notamment la ligne suivante «Moi je fais des rimes pis des lyrics songés, toi tu mets des rims sur ta Civic montée», un clin d’œil aux autres rappeurs plus artificiels.

Crédit: Pierre Bourgault

Au fil des 14 chansons, on sent un Koriass plus vulnérable et qui dégage une image d’authenticité comme c’est trop peu souvent le cas dans le milieu du rap, où l’orgueil masculin l’emporte sur les sentiments. «Les chansons plus sérieuses comme St-Eustache, c’est vraiment moi en tant qu’être humain de tous les jours. J’étale mes défauts, mes faiblesses du quotidien, chaque être humain a un gagnant et un perdant en lui-même», a raconté Koriass.

De l’avis de Ted Pluviose alias Dirty Taz, animateur de Hip Hop Non-Stop et de Murphy Cooper, ancien copropriétaire de hiphopfranco.com, Koriass incarne le nouveau visage du rap au Québec. «C’est le rappeur qui représente le mieux ce qu’est la scène rap québécoise des dernières années», a affirmé Cooper. Du côté de Rémi Giguère, animateur des Arshitechs du son à CHYZ, il voit les choses d’un autre angle. «Je souhaite que ce soit le nouveau visage du rap au Québec, mais je ne pense pas vraiment que ça va être le cas. Ça reste une question de goûts et de toute façon ce serait dommage si tout le monde se ressemblait», a-t-il laissé entendre en entrevue à L’EXEMPLAIRE.

Les gens du milieu s’entendent pour dire que Koriass a tous les atouts que les rappeurs québécois devraient posséder. Selon Murphy Cooper, «un sujet, un flow et une bonne voix» sont à la base du succès de tout rappeur. «Ce qui distingue et ce que Koriass apporte de nouveau au rap c’est qu’il ne se prend pas au sérieux, il relativise beaucoup. Koriass est très très gros au Québec, mais il ne se la «pète» pas et il est unique pour ça», a insisté Rémi Giguère.

Son nouveau disque paru sur étiquette Les Disques 7ième Ciel s’articule autour du thème de la victoire et de la défaite. «Petites victoires au pluriel, parce que chaque chanson en soi est une petite victoire. Chacune d’elle me demande beaucoup de temps et de travail, je n’ai pas une facilité à écrire, mais j’ai un plaisir à le faire», a expliqué Koriass lors d’un entretien téléphonique.

Crédit: Alexandre Champagne

Selon les critiques et de son propre aveu, Petites Victoires est très différent et meilleur que son premier album. Pour Taz, «On y sent définitivement une belle évolution et une grande maturité. Musicalement, les beats sont beaucoup plus étoffés». «J’ai aimé le premier, mais je trouvais qu’il avait peut-être été conçu pour plaire à un plus grand public. Le second, c’est du Koriass, point. C’est vrai, c’est bon» a renchéri Murphy Cooper.

La critique est unanime, un très bon album, bien meilleur que Les racines dans le béton, son premier disque. Le commentaire de DJ Booya sur Twitter, reflète bien l’engouement chez les connaisseurs pour le nouvel album de Koriass, «Petites victoires est une grande victoire pour le hip-hop au Québec». Son vidéoclip Enfant de l’asphalte, a été vu plus de 85 000 fois depuis sa mise en ligne début septembre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s