Projet La Romaine!

Ma saison de planting se poursuit et depuis un peu plus de deux semaines, je me trouve au Projet La Romaine sur la Côte-Nord! Je n’étais jamais allée aussi loin au Québec et c’est toute qu’une expérience de rester dans un immense camp d’Hydro-Québec!

IMG_2837

Nous sommes une petite équipe de 6 planteurs (le 6-pack) et nous avons un peu moins de 400 000 arbres à planter, on est rendu à la moitié environ. On travaille en collaboration avec les autochtones du coin et malheureusement ils entretiennent bien les stéréotypes qu’on peut leur attribuer… 

La route pour s’y rendre a été longue, mais le coup d’oeil en valait la peine. Le campement des Murailles se situe à 40km au nord de Havre St-Pierre et à 36km de la 138, fait à noter la route est toute asphaltée, ce qui n’est habituellement pas le cas dans le bois.  Le camp a une capacité de 1588 lits et en ce moment il y a environ 1200 travailleurs sur le chantier! C’est le plus gros chantier au Québec actuellement et les travaux s’échelonneront jusqu’en 2020.

La bulle
La bulle

Sur le site, la sécurité est omniprésente et il faut montrer patte blanche avant d’être autorisé à y pénétrer. On nous attribue une belle petite chambre individuelle dans l’une des dizaines de roulettes sur l’immense site. Sans être du gros luxe, disons que c’est assez douillet! La femme de ménage passe même chaque jour et il y a un petit frigo dans la chambre, de quoi faire changement de d’autres camps forestiers où le confort n’est pas dans le vocabulaire.

La cafétéria est aussi immense et on y accède par une carte magnétique. Le choix de déjeuner est complet, varié et à volonté! Il y a de la nourriture en masse pour les lunchs, des fruits et des légumes et même des plats cuisinés maison, enfin autre chose que des sandwichs pain blanc au baloney, pas mangeables! Pour souper on est encore plus gâtés avec toujours quatre choix de menus, une soupe, le bar à salade et beaucoup trop de choix de desserts. Bref, difficile de se plaindre! Le seul bémol, c’est que l’eau goûte le chimique.

Les arbres qui restent à planter et mon terrain...
Les arbres qui restent à planter et mon terrain…

Il y a Internet sans fil et rapide disponible dans les dortoirs et même un centre récréatif avec terrain de tennis, badminton, salle d’entraînement, table de ping pong, table de billard, etc.

On est quand même venus ici pour travailler! Les terrains sont tous situés en bordure de la route et ne ressemblent à rien à ce que l’on plante habituellement. Ici, ce sont des petits terrains soit d’anciennes carrière ou des aires de rejets qui ont été aménagées pour que nous puissions planter. Quand je dis aménager, c’est souvent un gros tas de sable et de roches que nous devons planter.

Un arbre emballé!
Un arbre emballé!

On a 25 000 plants d’aulne crispé qui est destinés aux anciennes carrières. Semble-t-il que c’est une essence d’arbres qui se nourrit de l’air et qui pousse bien dans la roche. Difficile à croire, mais bon ce n’est pas à moi de décider. Étonnamment, on arrive quand même à faire des trous dans le gravier pour mettre les arbres, c’est toutefois un peu plus dur sur le bras qui fatigue vite, une chance que je suis capable de planter des deux mains!

Sinon pour les quelques 375 000 autres arbres c’est de l’épinette noire, les arbres sont vraiment minis! Je plante plus de 3500 arbres par jour, c’est dur un peu sur le bas du dos, mais ça fait de bons ados. D’ailleurs, ça fait trop longtemps que je ne m’étais pas sentie aussi en forme, fatiguée certes. On arrive à faire notre argent sans trop de problème!

La carrière
La carrière

Il me reste une quinzaine de jours de travail à ma saison, c’est le temps d’un dernier petit sprint avant le grand voyage en Chine! Dans quelques jours on devrait même aller travailler en hélicoptère, j’ai hâte de voir la vue du haut des airs!

Une bonne journée avec plus de 4200 arbres
Une bonne journée avec plus de 4200 arbres

Dans une de nos rares journées de congé, on en a profité pour faire un tour de Zodiak au large de Havre St-Pierre. L’été semble se prolonger un peu ici et on a pu passer un bel après-midi à regarder les baleines et naviguer dans l’Archipel des îles Mingan et admirer ses monolithes. Ça vivifie être sur l’eau et respirer l’air salé et vivre le moment présent. Un gros merci à Sam et Carina (nos hôtes) pour le trip ça été vraiment cool.

Barrage Romaine-2
Barrage Romaine-2

 

IMG_2912
Monolithes sur l’une des îles

Je le répète souvent, mais notre Québec est beau et je mène une bonne vie! 

IMG_2926

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s