Beijing à Dongying!

Après une semaine à Beijing, j’avais vraiment hâte d’enfourcher mon vélo et de découvrir la Chine plus en profondeur.

Un gros merci à Bin Fang et sa famille (mes hôtes de Warmshowers) de m’avoir hébergée les deux derniers jours à Beijing et surtout de m’avoir aidée à installer une carte de la Chine sur mon GPS et donner de précieux conseils sur le vélo en Chine. Il m’a été impossible de trouver une carte détaillée de la Chine ou des provinces en anglais à Beijing.

Jour 1 (5 octobre) = Beijing à Wuqing = 110km

C’est avec un peu (ok beaucoup) de nervosité que j’ai pris la route vers l’inconnu. Ça m’a pris presque 3 heures pour sortir de Beijing et enfin quitter la capitale chinoise. J’étais très contente quand j’ai vu le panneau de la route G103 pour Tianjin! J’ai roulé un peu avant d’arrêter manger un excellent repas dans un petit resto. Les jambes étaient bonnes, j’avais un vent favorable et le soleil était de la partie, quoi demander de mieux!

G103
G103

Ce fut toute une aventure pour trouver un hôtel, d’abord une madame d’un magasin de vélo m’a écrit le nom d’un hôtel abordable en chinois sur un bout de papier, après lui avoir demandé de me suggérer un endroit. Finalement, après avoir demandé à au moins une dizaine de personnes dans la rue, un monsieur m’a dit de le suivre en moto et il m’a amenée au bon endroit. Je n’ai pas trop compris ou j’étais, mais en tout cas ce n’était pas un hôtel et les gens ne voulaient pas me voir là…

Ma patience commençait à être mise à rude épreuve. Comme j’avais lu sur plusieurs blogs, un arrêt à la police locale est souvent une bonne idée pour obtenir de l’aide pour se loger. Je tente d’expliquer par signes et avec mon petit livre de phrases anglais-mandarin que je cherche une place où dormir pour ce soir. J’ai donc droit à une escorte de la police qui m’amène à un hôtel à quelques kilomètres plus loin, disons que ça été un bon contre-la-montre à vélo! L’hôtel était beaucoup trop cher pour moi, alors j’ai poursuivi ma route. J’étais découragée, fatiguée et j’avais faim. D’autres questions à d’autres Chinois et finalement j’ai pris une chambre un peu plus cher que mon budget, mais super bien et j’ai négocié pour avoir le déjeuner gratuitement. L’expérience devrait rentrer dans les prochains jours, enfin je l’espère.

On peut voir n'importe quoi sur les bandes cyclables!
On peut voir n’importe quoi sur les bandes cyclables!

J’ai englouti un bol de nouilles que j’ai acheté d’un truck food près de l’hôtel, j’ai écrit mon itinéraire pour le lendemain et ça été le temps du dodo.

Deux citations m’ont marquée lors de cette première journée. La première vu sur un panneau publicitaire « No limits leads to a big idea ». La deuxième se trouvait au dessus de mon lit « A journey of a thousand miles must start with a single step ».

Jour 2 (6 octobre) = Wuqing à Huanghua = 141,2km

Une autre belle journée sur le vélo. Comme j’avais bien préparé mon itinéraire, je n’ai pas eu trop de stress. J’ai roulé les premières heures dans la zone industrielle de Tianjin pour ensuite prendre la s213, une route provinciale avec, ma foi, beaucoup de camions et de poussière. Moi qui croyais que ce segment allait être plus paisible. Par la suite, j’ai pris la route G205 (route nationale), qui était superbe au début (même que je me demandais si j’avais le droit de rouler dessus) avant de devenir plus passante et rock’n roll.

Sur toutes les routes, ces bornes se révèlent bien pratique pour passer le temps et suivre sa progression.
Sur toutes les routes, ces bornes se révèlent bien pratique pour passer le temps et suivre sa progression.

Je pense que je vais devoir m’habituer à ce que les panneaux qui indiquent le nombre de kilomètres avant une ville soient souvent contradictoires et minimisent la distance réelle. Par exemple, tu vois une pancarte 30km avant Huanghua, tu roules 6km et tu vois une autre pancarte et c’est Huanghua 28km. Frustrant.

Une grosse journée sur le vélo, mais les jambes étaient excellentes et le temps a passé vite avec toute l’action qu’il y avait sur la route!

À ma deuxième tentative, j’ai réussi à me trouver une chambre correcte dans un hôtel pas cher près d’une rue avec restaurants et magasins. Beaucoup plus facile qu’hier, heureusement! Je suis allée manger un bon souper dans un resto et fait quelques provisions de nourriture pour grignoter en roulant.

Des grains de maïs partout, et c'est le décor que je vois à longueur de journée!
Des grains de maïs partout, et c’est le décor que je vois à longueur de journée!

Je me suis déjà créée une petite routine, avec la préparation de l’itinéraire, donner des nouvelles à la famille tout en relaxant en soirée.

Jour 3 (7 octobre) = Huanghua à Zhanhua = 126,2km

Pour la première fois depuis que je roule, j’ai trouvé ma journée plutôt longue. Je n’ai emprunté que deux routes provinciales le s284 et la s320 et il y avait de longs bouts droits entre les champs et les vergers. Il y avait peu de circulation, alors j’étais perdue dans mes pensées jusqu’à ce qu’un des nombreux et incessants klaxons me surprennent.

Tout allait bien, j’étais à environ 5-6km de changer de route quand sans aucun avertissement, le petit pont devant moi était en construction. Misère, aucune voie de contournement. Prise au dépourvu le plus total, j’analyse la situation et au même moment, une dame me fait signe que je peux traverser quand même à pied. Ok j’y vais. C’est périlleux comme exercice, car les travailleurs sont en train d’installer les barres de métal pour faire du béton armé. Pousser mon vélo est difficile et c’est glissant, rendu au trois quart, je m’enfarge et le vélo me tombe dessus, direct sur les deux genoux. Je me relève tant bien que mal et ça a cogné dur du côté droit. Je termine ma traversée et je nettoie mes plaies avant de repartir.

Un gars qui m'a arrêté au milieu de nulle part pour une photo. Je suis populaire en Chine :)
Un gars qui m’a arrêtée au milieu de nulle part pour une photo. Je suis populaire en Chine 🙂

L’avantage c’est que maintenant j’ai la route à moi toute seule pendant plusieurs kilomètres! Une route que je dois partager avec les grains de maïs! Quelques kilomètres plus loin, il y a un autre pont en construction, mais cette fois-ci, il est un peu moins dangereux à traverser. Il y a un gardien qui le surveille avec une quantité impressionnante de bière pour passer le temps!

Le reste de la route se passe sans anicroche. Le genou est un peu raide quand je prends de petites pauses pour les directions ou manger, mais en roulant tout va bien.

J’arrive pas trop tard à Zhanhua comme prévu et je me mets en quête d’un hôtel en espérant que la chasse soit bonne. Il y a plein d’hôtels, mais négocier le prix n’est pas toujours évident. Finalement, un monsieur dans une auto noire me crie Hello au même moment ou j’allais faire une autre tentative dans un hôtel. Cet essai sera le bon et je reçois en prime une invitation à souper!

Trop content de savoir que j’ai accepté de souper avec lui, il s’empresse d’appeler tout le monde et sans même avoir le temps de me changer ou doucher c’est parti pour l’aventure!

Ma "famille" à Zhanhua!
Ma « famille » à Zhanhua!

On fait le tour de la ville, en embarquant enfants et amis et direction un restaurant un peu à l’écart. Je dois préciser que personne ne parle anglais et que toute communication doit passer par mon petit livre de phrases clés anglais-mandarin. C’est assez spécial comme situation, surtout que j’étais la seule qui ne comprenait pas le Chinois. Ils ont payé mon souper et ils m’ont même amenée à la pharmacie pour nettoyer mon bobo sur le genou qui avait besoin d’un peu d’amour.

Moment vraiment bizarre de la soirée, une des deux filles n’arrêtait pas de me demander si je voulais sortir avec elle et me posait toutes les questions de la section Romance de mon livre… Elle a insisté pour me donner sa veste et voyant bien que je la décevais en répondant par la négative à toutes ses avances, elle était toute contente quand j’ai accepté de l’aider en anglais via email. Ouf, je ne savais plus comment m’en sortir et la seule chose qui me tentait à ce moment-là c’était un lit pour dormir!

Jour 4 (8 octobre) = Zhanhua à Dongying = 82,6km

Plus petite journée, car mine de rien, les kilomètres commencent à me rentrer dans les jambes. Je n’avais pas fait plus de 60km de vélo au total depuis la fin juillet, mais je me sens étonnamment bien sur le vélo!

Mon escorte pendant plusieurs kilomètres, on a pu échanger quelques mots en anglais
Mon escorte pendant plusieurs kilomètres, on a pu échanger quelques mots en anglais

Après ma soirée d’hier, disons que j’étais un peu plus fatiguée qu’à l’habitude. La route était encore aujourd’hui assez tranquille et plate, toujours en champs, vergers et une nouveauté, les serres. Jusqu’à temps que je m’écarte de ma route planifiée un peu involontairement et là je suis passée par des petites routes et c’était assez raboteux par endroits! Grâce à la fonction navigation de mon GPS, j’ai réussi sans problème à atteindre la ville de Dongying.

J’étais de bonne heure comme prévu, en tout début d’après-midi, mais déjà j’étais à l’affût d’un hôtel pour la nuit. Après une première tentative infructueuse, j’ai repris la route en errant dans la ville tout en étant aux aguets. Pas toujours facile de trouver les hôtels cheap. J’ai mis à profit ma nouvelle stratégie, soit celle de demander à un jeune dans la rue (plus de chance qu’il sache parler un peu anglais). À mon grand bonheur, le premier gars à qui j’ai demandé, parlait assez bien anglais pour qu’on puisse communiquer plus que deux mots et il m’a amenée à un hôtel. Il m’a aidée en faisant l’interprète avec la réceptionniste et m’a même aidée à monter tous mes bagages à ma chambre! Il était très impressionné quand je lui ai dit que je roulais de Beijing à Shanghai en vélo!

Une pause lunch après avoir traversé une autre zone de travaux
Une pause lunch après avoir traversé une autre zone de travaux

La chambre est très basique et la propreté est limite, je pense que c’est un endroit qui fonctionne beaucoup avec des locations à l’heure… en tout cas en bas il y a un petit sex-shop. Néanmoins, la dame qui s’occupe de l’endroit est très gentille et elle m’a même donné à manger des dumplings et invité à m’assoir avec elle et sa fille.

En bas de l’hôtel, il y a plein de petits stands à nourriture et celle-ci est vraiment pas cher et très bonne. Quand la chance sourit, la vie est belle!

J’ai fait quelques emplettes pour avoir de quoi manger en vélo demain et comme il y avait un immense magasin de livres en face, je suis allée voir, si par hasard, il n’y aurait pas eu une carte en anglais. Pas de chance, un mur plein de maps, mais toutes en Chinois!

Il me reste environ 265km que je vais faire en trois jours avant une journée de congé bien méritée pour visiter la ville de la bière Qingdao.

La Chine est vraiment super pour l’accessibilité à Internet et c’est tant mieux pour moi, car ça me permet de planifier mes journées au fur et à mesure avec Google maps et rester connectée un tout petit peu avec mon monde.

D’autres nouvelles dans les prochains jours. Merci de me lire!

Publicités

3 réflexions sur “Beijing à Dongying!

  1. Rino dit :

    super Stéphanie, la piste cyclable semble large et comfortable, sauf ou il y a du mais, est-ce le cas pour toutes les routes en générale ?, quand tu dit hotel cheap, ça veut dire quel prix canadien environs ? bonne route , je vais suivre ton voyage un peu. Rino (ve9vic)

    1. steffi13 dit :

      Sur toutes les routes que j’ai roulé jusqu’à maintenant, à l’exception d’une seule la s213, il y a avait toujours un large accotement. Pour les hôtels, j’essaie de ne pas payer plus cher que 60-80RMB par nuit, soit 10-15$ CAN. Ce n’est pas le gros luxe, mais toujours une connexion wifi et une salle de bain dans la chambre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s