Shanghai!

Une ville immense et pleine d’action que j’ai eu l’occasion de découvrir en partie sur mon vélo.

Jour 21 (25 octobre) = 65,9km

Après une nuit très courte, je ne voulais pas manquer ma chance de découvrir la ville en vélo avec un groupe. Pour ça, dans une ville de 30 millions d’habitants, il faut se lever tôt pour pouvoir profiter de la relative tranquilité de Shanghai. Le rendez-vous était à 7h30 tout près du Jing’an Park à environ 5-6km d’où j’étais.

Je n’ai eu aucune difficulté à trouver le lieu de rendez-vous et comme j’étais en avance j’en ai profité pour compléter mon déjeuner avec quelques dumplings et fruits que j’ai achetés tout près.

Ensuite, j’ai rencontré Nang l’organisateur de la sortie, un américain à Shanghai depuis 20 ans et Roselyn (Californie) et Paul (Australie) deux autres participants.

Nang et moi
Nang et moi

C’était une sortie de plaisance, alors la vitesse était relax, ce qui tombait bien, car mes jambes n’étaient pas si fraîches même si rouler sans bagages c’est un bon feeling! On a roulé le long de la rivière Huangpu et c’était une super belle journée avec une température estivale de 27 degrés et un gros soleil.

Après environ 1h, les deux autres participants sont partis et je me suis retrouvée seule avec Nang et c’est à ce moment-là que le trajet est devenu plus intéressant. J’avais un super guide qui a même pris quelque photos de moi et il connaissait bien les rues. Après avoir roulé sur le côté Ouest Puxi, on a pris l’un des nombreux traversiers pour se rendre du côté Est Pudong.

Durant toute la matinée, j’ai croisé énormément de coureurs, le marathon de Shanghai va passer par là la semaine prochaine, c’est le fun de voir les gens actifs.

image

Nous avons roulé sur la promenade et à un moment donné, il y avait une cérémonie pour bénir (ou je ne sais quoi) les poissons avant de les retourner dans la rivière. Il y avait environ une cinquantaine de personnes qui y participaient et récitaient toujours les mêmes mots, les femmes étaient placées d’un côté et les hommes de l’autre. C’était intéressant et inusité d’assister à ça!

On a pris le temps de manger un excellent diner sur une terrasse, mon seul regret est que nous étions dans un coin touristique et la facture a été un peu plus salée que j’aurais voulu! Un spaghetti à Shanghai, ce n’est pas pour les pauvres 😉

De nouveau sur le traversier pour rejoindre l’autre rive et conclure cette randonnée en zigzagant dans les rues maintenant remplies de véhicules de toutes sortes. À mon retour à l’appartement, après avoir monté les six étages avec mon vélo sur l’épaule, j’étais en sueur et incapable de déverrouiller la serrure (c’est un de mes cauchemars, j’ai déjà vécu l’expérience avant à Lyon et Madrid), finalement après quelques efforts j’ai réussi à ouvrir la fameuse porte.

Il y a du scooters pressés de sortir!
Il y a du scooters pressés de sortir!

La fatigue m’a rattrapée après une bonne douche bien méritée. Je suis allée au centre d’achats pas très loin de chez mon hôte pour faire des courses à l’épicerie et aussi essayer de me connecter au Wifi afin d’être capable d’utiliser mon VPN qui malheureusement ne fonctionne pas chez mon hôte. À ma sortie des magasins, il y avait une scène en plein air avec de la musique et des scènes de workout, j’ai passé à un moment à regarder avant de me lasser et rentrer me reposer.

En soirée, je suis sortie mangé un repas rapide dans un des restos proche, celui avec des images sur les murs à remporter la mise! J’ai mangé un excellent plat de nouilles avec boeuf.

Jour 22 (26 octobre) = 48km

Un autre réveil matinal à la suite d’une bonne nuit de sommeil cette fois-ci. On dirait que j’ai pris goût à faire du vélo en ville et aujourd’hui, c’est mon hôte Lawrence qui va me guider. On a roulé dans la French Concession avec ses beaux arbres qui forment une allée d’honneur dans les rues.

Somptueuse haie d'honneur
Somptueuse haie d’honneur

On a ensuite poursuivi notre route vers le quartier Xintandai pour pouvoir y admirer l’architecture de ses bâtiments avant de reprendre les vélos pour passer au milieu du site de l’Exposition Universelle de 2010.

Un petit tour de traversier pour se rendre du côté de Pudong et rouler sur un long segment d’asphalte toute neuve sans voiture et c’est l’endroit de prédilection des cyclistes amateurs, j’en ai croisé un nombre assez considérable de même que quelques clubs pour les jeunes.

Le soleil et la chaleur sont au rendez-vous tout comme hier et à mesure que l’avant-midi avançait la sueur me dégoulinait, je ne suis plus habituée à avoir chaud comme ça à la fin octobre!

Avant de rentrer, nous sommes arrêtés à un petit bureau pour acheter mon billet de train, mais la dame ne pouvait pas nous dire la procédure à suivre pour le vélo alors on a laissé faire et décider d’aller directement à la gare.

image

On a pris une douche rapide, avant de prendre le métro vers la gare la plus proche, celle de Shanghai Sud et encore une fois la dame au comptoir pour l’achat de billets ne savaient rien à propos de voyager avec un vélo. On est allés s’informer et on nous a dirigés vers le service de cargo et là après une discussion animée en mandarin entre mon hôte et les filles du comptoir d’expédition, il semblait clair que ça n’allait pas être facile. Lawrence me traduit leur propos et ça sonne comme « on ne le sait pas, donc c’est impossible. Il n’y a pas de place dans le train et le vélo va arriver 1 semaine après. » Comme ce n’est pas la gare de départ du train que je souhaite prendre, je vais aller résoudre cette question demain à la bonne gare.

J’ai repris le métro en direction du centre-ville pour rejoindre mon ami allemand, celui que j’ai rencontré à la Grande Muraille le mois dernier. Il étudie à Hangzhou, une ville pas très loin de Shanghai et en Allemagne il reste assez près de Oberhof, une place que tous les skieurs connaissent!

On s’était donné rendez-vous à la station de métro People’s Park, la plus grosse de Shanghai avec pas moins d’une vingtaine de sorties! Quelques textos plus tard, on s’est retrouvé et avons décidé d’aller marcher dans le quartier financier de Pudong en embarquant dans le métro j’ai bien failli manquer le même train que lui et je me suis glissée in-extremis dans le wagon alors que les portes se refermaient sur moi.

image

Ça été le fun de se raconter nos aventures avec les Chinois du dernier mois et tous les problèmes, difficultés que la barrière de la langue peut causer. Ça l’air d’être toute une aventure d’étudier à son université ou même les profs ne parlent pas anglais, il travaille sur un projet de recherche je crois à la maîtrise.

On a ensuite pris le traversier pour se promener sur le Bund et il y avait une foule de monde et de touristes avant de se diriger vers la rue marchande piétonnière d’ East Nanjing. Shanghai est vraiment la ville des centres d’achats, il y en a des dizaines et des dizaines c’est fou! Comme on avait faim, on a essayé de se trouver un resto pas trop cher en marchant dans les rues adjacentes à la rue commerciale et avec seulement des menus en Chinois, c’est difficile de faire un choix. On a trouvé une place avec des images et les prix ok, nous avons chacun commandé une soupe avec poulet et nouilles avant de se rendre compte que le poulet comme souvent était seulement gras et os! Au moins, ça n’a pas coûté cher et les nouilles et le bouillon étaient bon.

J’ai quitté mon ami qui devait prendre son train en se promettant de se revoir en Allemagne ou au Canada. Je suis retournée au Bund pour prendre quelques photos maintenant que la noirceur s’était installée et le décor est impressionnant avec les jeux de lumières et la rivière.

image

Jour 23 (27 octobre) = 12km

Une journée plus relax avec plein de petites commissions à faire. Il faut bien prendre le temps à un moment donné. D’abord, je me devais de régler le dossier le plus urgent et celui qui me stressait un peu, obtenir mon billet de train et trouver le moyen que mon vélo arrive à destination en même temps que moi. L’expérience ratée d’hier me faisait craindre le pire. Heureusement, Lawrence m’avait préparé le terrain en s’informant au téléphone et il m’a donné une feuille avec des phrases clés traduites en mandarin pour que je puisse me faire comprendre et me faciliter la vie.

Direction la gare de Shanghai, c’est immense et je cherche un peu avant de finalement trouver le comptoir pour acheter des billets qui se trouve dans un bâtiment un peu à l’écart. À ma grande surprise, il y a un guichet avec service en anglais. Il y a une file d’une dizaine de personnes devant moi et rendue à mon tour je donne ma feuille avec les indications en mandarin pour être certaine d’avoir le bon billet et la fille s’occupe du reste. J’ai mon billet de train pour Chengdu avec une couchette et la première étape de ma mission est réussie. Maintenant, je dois trouver le comptoir pour les expéditions cargo afin de savoir la procédure pour mon vélo. Je m’informe à un gardien de sécurité et celui-ci m’indique que le comptoir est en face de l’autre côté de la rue.

Scène typique!
Scène typique!

Rendue au fameux comptoir d’expédition, je vais à l’information et montre ma feuille avec la traduction de ce que je veux et la fille m’amène voir son collègue. Celui-ci commence à remplir une fiche et parle même un peu d’anglais, il me dit qu’il ne va pas y avoir de problème pour transporter mon vélo et que celui-ci arrive le même jour que moi si je viens leur porter mon vélo dans l’après-midi. Yes! Tout fonctionne super bien!

Je retourne à l’appartement pour faire du lavage, car mon stock de linge est très très limité. C’est bien de pouvoir profiter d’une laveuse et même si les Chinois n’ont pas de sécheuse, Lawrence lui a conçu son propre séchoir alors c’est très pratique pour moi. Pendant ce temps-là, j’en profite pour mettre à jour mon blog afin de garder mes fidèles lecteurs au jus de mon quotidien.

En milieu d’après-midi, j’ai fait un dernier tour de ville sur mon vélo en me rendant à la gare. C’était le même gars au comptoir, il a fini de remplir les papiers et semblait seulement troublé par le fait que mon vélo n’a pas de béquille. J’ai payé un léger supplément et j’ai laissé mon vélo en espérant qu’il sera là comme promis à mon arrivée à Chengdu et en bon état.

Qibao
Qibao

Pour finir la journée en beauté, je suis allée me promener dans le superbe quartier de Qibao avec les vieilles rues, les canaux d’eau, les nombreuses boutiques et l’abondance de choix de nourriture de rue.

Jour 24 (28 octobre)

Dernière journée à Shanghai et je ne suis pas mécontente. J’aime la vibe de la ville, mais comme plusieurs personnes me l’ont dit ce n’est pas une ville si intéressante touristiquement parlant. C’est plus du style « been here, done that », mais c’est certainement une ville u il doit être le fun de travailler, car il y a beaucoup de monde et d’activités d’organisées.

Pour déjeuner, j’ai décidé de tester plein de « mets » qui composent le déjeuner chinois typique dans les rues. Pour environ 1$CAN, j’ai eu droit à trois différentes choses toutes très bonnes bien qu’un peu grasses.

Ensuite, j’ai pris le métro pour aller profiter du People’s Park en plein coeur du centre-ville. Ça n’a pas été un coup de coeur, mais c’est quand même un beau parc. En sortant du parc, je me suis faite aborder par des chinois en anglais qui voulaient m’inviter à prendre le thé avec eux, ça sentait l’arnaque à plein nez et j’ai refusé, ils n’ont pas insisté, heureusement.

Des indications probablement utiles aux Chinois...
Des indications probablement utiles aux Chinois…

J’ai marché à l’instinct et selon ce que je trouvais attrayant tout en me dirigeant vers la Old Town, que j’avais vu le soir, mais je voulais y retourner pour fouiner un peu plus. C’est un bel endroit avec beaucoup de magasins et un décor avec des lanternes rouges, le seul inconvénient c’est qu’il a beaucoup de monde et ça enlève un peu le charme.

J’ai donc quitté les rues touristiques bondées de monde pour trouver des petites ruelles. Là, j’ai pu voir la vie quotidienne des Chinois un peu moins éduqués et fortunés. C’est fascinant, ce petit quartier est entouré de gratte-ciel et on aurait dit que le temps s’était figé. Je me sentais drôlement observée quand je marchais dans ces étroites rues, comme si j’empiétais sur leur intimité. Une demi-heure plus tard, j’ai débouché sur une rue marchande et les vendeurs essayaient de me faire acheter des pattes de poulet ou autres trucs peu ragoûtant, non merci, pas pour moi!

image

Une fois mon tour de ville complété, je suis retournée à l’appartement de mon hôte pour y faire une sieste pleinement méritée, depuis le temps que j’en rêve! J’ai ensuite préparé mes bagages pour le train et téléchargé un roman policier en deux tomes via Kindle pour me divertir durant le long voyage.

En soirée, je devais absolument aller tester les Yang’s Dumplings que Lawrence m’avait tant vantés. Leur réputation n’est pas surfaite, car ils étaient très bons et j’ai même pu observer leur préparation en attendant ma commande. Pour compléter mon repas, je suis retournée souper dans mon nouveau petit resto préféré. À quelques mètres de l’appartement, la nourriture y était toujours très bonne et pas chère, mais surtout grâce aux images sur le mur je pouvais savoir ce que je commandais. J’ai opté pour une assiette de riz avec morceaux de patates douces, piments, oignons, etc. avec une petite sauce sucrée et le toujours traditionnel bouillon de poulet pour digérer.

Une dernière conversation avec Lawrence pour le remercier pour le bel accueil qu’il m’a réservé et on se dit qu’on va garder le contact pour qui sait se revoir à Singapour ou au Québec pour des leçons de ski!

La nourriture n'est jamais bien loin en Chine
La nourriture n’est jamais bien loin en Chine

C’est la fin de mon séjour sur la Côte Est chinoise avec 2039.7km au compteur. Une expérience très enrichissante et une bonne préparation pour la suite.

Publicités

Une réflexion sur “Shanghai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s