Comme j’ai trouvé très utile de lire sur d’autres blogs la liste de matériel des autres voyageurs à vélo, j’ai décidé de vous partager les secrets de mon vélo pour mon aventure en Chine. J’ai choisi de miser sur la qualité de l’équipement pour minimiser autant que possible les bris potentiels et parce que j’espère faire plusieurs longs voyages dans les années à venir avec le même matériel. Afin de rendre plus complète et détaillée ma liste de matériel, j’ai ajouté une petite description qui justifie mes choix, cette liste sera bien sûr modifiée et bonifiée à la suite de mes aventures.

Vélo : Specialized Awol 

Le Awol est un petit nouveau dans le monde du cyclotourisme, la compagnie Specialized est réputé pour la qualité de ses vélos et les critiques des cyclotouristes sur le Awol étaient bonnes. C’est un vélo en acier avec des freins à disques et des roues 700mm, le vélo demeure somme toute assez léger à environ 27lbs . Les freins à disques me seront particulièrement utile pour avoir un bon freinage dans toutes les conditions et si jamais une des roues devenait fausse ça ne m’empêcherait pas de rouler, car le frottement sera inexistant.

Je sais que les puristes optent généralement pour des roues 26 », car elles sont les plus répandues à travers le monde, mais je ne pense pas avoir de problèmes avec mes roues 700 et de toute façon je serai en Chine l’endroit où tout est fabriqué non!?!

Il est monté en Shimano Sora avec 3 plateaux et 9 pignons sur la casette, c’est une mécanique de base, mais qui a beaucoup évolué dans les dernières années. Peut-être un upgrade au niveau de la mécanique pourra être considéré éventuellement.

*** Après plus de 6000km dans toutes sortes de conditions, je peux dire qu’il est vraiment confortable à rouler! Mes trois mois en Chine m’auront permis de tester mon Awol sous toutes ses coutures et franchement je n’ai que de bons mots pour la tenue du vélo. Que ce soit sur l’asphalte, les chemins de terre, mon Awol offrait toujours un plein rendement. Je n’ai eu AUCUN problème mécanique et je n’ai même pas eu à donner d’amour pour qu’il m’offre une performance parfaite! Mis à part, les pneus, j’avais conservé toutes les pièces d’origine du Awol. Côté géométrie, le fit était aussi très bien avec une grandeur Small pour moi qui mesure 5″9 avec 84cm d’entrejambes. ***

Support à bagages avant : Blackburn Outpost Front World Touring Rack

Ça été un peu un défi de trouver un porte-bagages avant LowRider compatible avec des freins à disques. Finalement, j’ai opté pour le Outpost de Blackburn. Il est en aluminium avec une petite tablette amovible sur le dessus. Il a une capacité de 45lbs ce qui est énorme à l’avant et malgré qu’à première vue il soit massif, le porte-bagage se révèle assez léger à 997g. Je souhaitais vraiment avoir un LowRider pour plus de stabilité en conduite et aussi pour le look!

Il est relativement simple à installer sur le vélo, même si les instructions ne sont pas très claires, le porte-bagages offrent plusieurs options d’ajustement et les sacoches peuvent être facilement accrochées.

*** Très satisfaite de mon choix. Super solide. Aucun signe d’usure. ***

Support à bagages arrière : Blackburn Outpost Rear 

J’ai choisi le Blackburn Outpost arrière, le même modèle de porte-bagages que celui en avant, lui aussi il est en aluminium et compatible avec les freins à disques. Son gros avantage se révèle être sa longue tablette sur le dessus qui permettra de tenir en place le bagage supplémentaire en toute sécurité. En plus, ça fit au niveau couleur avec le vélo!

*** Comme pour mon rack avant, je suis très satisfaite de mon choix. Super solide. Aucun signe d’usure. ***

Sacoches avant : Arkel GT-18 et GT-18BP

Pour les sacoches, j’ai décidé d’y aller avec Arkel sans hésiter. Les commentaires des cyclotouristes étaient unanimes sur la qualité des sacoches Arkel en prime c’est un produit québécois. Le système d’attache au porte-bagages est très simple d’utilisation et résistant.

À l’avant j’ai opté pour la série Grand Tourisme 18 litres dans la version noire. Elles offrent un bon volume et possèdent chacune plusieurs poches de rangement qui seront très pratique pour garde facilement accessible mon matériel.

Pour un des deux sacoches, j’ai choisi le modèle avec bretelles ce qui fait en sorte que la sacoche se transforme en sac à dos. Ainsi quand je voudrai visiter la ville j’aurai un petit sac avec moi.

*** En général, très contente de mes sacoches, sauf pour certains systèmes d’attache qui se sont « désajustées » et qui faisait en sorte que si je roulais sur des routes trop cabossées, la sacoche avait tendance à vouloir décrocher de mon rack à bagages. La sacoche avec bretelles s’est révélé très pratique lors de mes sections en transport public. Le volume était juste parfait, les deux compartiments m’ont été très utile pour maintenir l’ordre. La poche en filet sur le devant était pratique pour mettre les vêtements que je voulais avoir à porter de main pour faire face aux variations de température durant la journée.***

Sacoches arrière : Arkel GT-54

À l’arrière, j’ai aussi opté pour la série Grand Tourisme, mais cette fois-ci dans le 54 litres toujours de couleur noire. Les sacoches sont spacieuses avec plusieurs poches dont certaines amovibles. Elles ont le dos rigide et elles sont très faciles à installer sur le porte-bagages arrière en plus de tenir solidement.

*** Même commentaire que pour les sacoches avant. En général, très contente de mes sacoches, sauf pour certains systèmes d’attache qui se sont « désajustées » et qui faisait en sorte que si je roulais sur des routes trop cabossées, la sacoche avait tendance à vouloir décrocher de mon rack à bagages. Bien que j’avais une tente, j’ai utilisé le compartiment réservé à celle-ci pour mettre mes sandales et souliers pour y avoir facilement en tout temps. ***

Sac de guidon : Arkel Petit sac de guidon

Mon sac de guidon me permettra de garder à porter de main mes objets de valeur et autres trucs utiles à avoir à porter de main. Il a bien sûr un plastique protecteur sur le dessus pour placer une carte. Il a également une bandoulière qui sera pratique pour les commissions loin du vélo.

Très simple à installer sur le guidon et le système à glissière permet d’enlever le sac de guidon en deux temps trois mouvements!

*** Petit sac qui m’a vraiment suivi partout avec sa bandouillère . Très facile à installer et enlever du vélo. Un must! ***

Couvre-sacs imperméables : Arkel

Les sacoches ne sont pas complètements imperméables, alors pour être certaine de garder tout mon matériel au sec, les couvre-sacs se révèlent pratique. De couleur jaune ils augmenteront également ma visibilité sur la route.

*** Je n’ai heureusement pas eu à trop les utiliser, mais quand j’en ai eu besoin ils ont remplis leur mission en gardant au sec tout mon matériel. ***

Sac de selle : Specialized Wedgie

Une belle sacoche de selle noir et or avec un bon volume de rangement et qui peut être agrandie au besoin. Je vais l’utiliser pour mettre mon kit de réparation de crevaison et ainsi l’avoir à porter de mains en cas de pépin.

Gardes-boue

Ça été un petit défi de trouver des gardes-boue compatibles avec mes freins à disque et surtout mes imposant porte-bagages. Finalement, j’ai opté pour les moins chers et avec quelques modifications maison ils sont parfaitement installés sur le vélo et me protègent les pieds et le dos des trombes d’eau!

Pneus : Schwalbe Marathon Plus 700 x 35

Les Marathon Plus sont tout simplement increvables, tout le monde est unanime c’est le pneu à avoir pour le cyclotourisme. J’ai opté pour les 700 x 35 pour une question de confort et aussi pour être capable de rouler un peu partout sur des routes au revêtement pas toujours impeccable.

*** AUCUNE crevaison et je suis vraiment passer partout sur des routes pas toujours praticable! Certainement un de mes meilleurs achats. ***

Lumières : Lezyne Micro Drive Avant et Arrière

Je ne prévois pas vraiment rouler à la noirceur, mais vaut mieux prévoir le coup et avoir de coup être visible. Mon choix s’est porté sur le duo Micro Drive de Lezyne. Les lumières sont petites, puissantes et rechargeables via USB.

Pompe : Topeak Road Morph with Gauge

La pompe qui fait l’unanimité lorsque j’ai consulté les blogs de cyclotouristes. La pompe offre la possibilité de gonfler jusqu’à 160 Psi, ce qui fait en sorte que ce n’est pas trop difficile de gonfler mes pneus à la bonne pression sans que cela ne prenne toute la journée. De plus, elle est d’un bon format et supposément fiable.

Porte-bidon : Blackburn

Petit accessoire bien pratique pour transporter l’eau sans trop s’encombrer. En faisant des recherches, j’ai appris qu’il existait des porte-bidon sur-dimensionné, malheureusement le modèle fuel tank XL de BBB que j’avais commandé n’est pas compatible sur mon cadre trop petit. Donc, j’ai acheté deux petit porte-bidon bien traditionnel en aluminium.

Sonnette 

Un incontournable semble-t-il, j’ai opté pour un petit format, mais assez bruyant!

Souliers : Giro Terraduro

Un nouveau modèle de souliers dans la gamme Giro. Le Terraduro est une chaussure de montagne tout-terrain conçue spécialement pour pouvoir marcher avec, notamment grâce à sa semelle Vibram qui ajoute de la flexibilité et rend la marche plus agréable sans toutefois perdre de son efficacité sur le vélo.

Je ne vous cacherai pas que ce n’est pas le soulier le plus léger, mais il est très confortable autant sur le vélo que pour la marche.

Pédales : Shimano SPD M-520

Côté pédales, j’ai choisi d’y aller pour des pédales à clip, car je ne pourrais plus m’en passer. Les SPD M-520 m’offrent la fiabilité à petit prix et une meilleure transmission de l’énergie tout ça sans avoir une cale énorme en dessous du pied.

Cadenas : Kryptonite Kryptolok Series 2 U-Lock 

Comme je vais transporter ma vie et ma maison pendant trois mois, un cadenas assez dissuasif était essentiel pour moi. Après plusieurs recherches, il s’est avéré impossible de trouver le cadenas parfait. J’ai néanmoins opté pour un cadenas en U, réputé plus solide et plus lourd muni d’un cable pour attacher les roues. Il est un peu lourd, mais je pense que ça vaut la peine.

Outils : J’ai opté pour le strict minimum. Mon vélo est en très bon état et j’ai acheté des équipements de qualité, donc normalement je ne devrais pas avoir trop de problèmes. Question de ne pas être mal prise au beau milieu des montagnes du Sichuan, je vais toute de même traîner quelques outils de base.

– Dérive chaine et maille patente

– Outil vélo multifontions

– Petite clé à mollet

– Petite paire de vise grip

– Petit tournevis multi embouts

– Petits bouts de pneus

– 3 chambres à air + patchs

– Huile pour la chaîne

– 1 set de brake pads de rechange

– Quelques vis de rechange pour les portes-bagages

– Tye-rap et duct tape

 

Poids total :

 

Une réflexion sur “Vélo

  1. coco dit :

    Pour les sacoches, unanimement dans le monde des randonneurs europe, c’est Oerlib, allemand.
    100 pct imper !
    Très simple et très pratique, fait à base de bâches de camion ( donc très solide ).
    Maintenant, si je dois pédaler sous la pluie pendant 8h, pour être certain que mes affaires bien au sec, alors je les mettrais dans un sac poubelle puis dans mes oertlib.

    Les boches sont vraiment bons pour tout ce qui touche au vélo.
    Par ex. FahradManufakture et Toutterrain.de ( silkroad )

    Steffi: si t’as les moyens, la prochaine fois, prends le moyeux Rolhof ( 14 vit, pas de dérailleur), c’est aussi made in germany ! ah ces boches, ils sont vraiement bons !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s